Festival de Hyères 2016Nouveau. Décontracté. Intimiste. Ce sont les 3 mots que j’utiliserais si j’avais à décrire ma première venue au Festival International de Mode et de Photographie de Hyères. Sans connaitre personnellement qui que ce soit s’y rendant chaque année, je m’étais toujours intéressée à ce festival se tenant à la Villa Noailles dans les hauteurs de Hyères sous le soleil du sud. Depuis un an j’y pensais. Déjà car le photographe The Locals y avait fait des street styles incroyables pour Vogue en 2015, et parce qu’on m’en a reparlé cet hiver: « Tu devrais y aller, ça te plairait, il y a beaucoup moins de pression qu’à la fashion week, c’est chill ». Aller hop, j’achète mes billets d’avion et on verra. J’étais un peu anxieuse d’y aller seule, de ne pas connaitre les visages et les noms des personnes incontournables de cet évènement si discret mais finalement très connu dans le milieu de la mode. J’ai rencontré des gens cools dès mes premiers pas à la Villa Noailles le jour de mon arrivée; le festival n’avait pas encore commencé mais je m’y étais rendue pour récupérer mon badge d’accréditation. A vrai dire, je n’étais même pas encore dans l’enceinte de la villa que j’ai été abordée par un journaliste qui avait craqué sur mon look teddy américain-Converse, qu’il a immortalisé avec son iPhone; l’arroseur arrosé. Au comptoir des accréditations, j’ai rencontré Ivan du 2e Bureau (bureau de presse); une très bonne rencontre, il m’a mise a l’aise et m’a présenté d’autres personnes qui m’ont elles-mêmes présentées d’autres personnes. En fait, je n’ai jamais été seule à aucun moment.

Cette année c’est Paco Rabanne qui était l’invité d’Honneur; le drapeau PR flottait dans le ciel de la villa durant tout le festival et une magnifique exposition de mode y était présentée. Le premier jour, des ateliers pour réaliser un bracelet en cotte de maille, savoir-faire emblématique (et historique) de la marque, étaient même organisés. Défilés, expositions, ateliers, conférences, et concerts rythment le festival. Le reste du temps? Tout le monde se pose dans les jardins de la villa pour profiter du soleil. Le moment idéal pour aborder les gens afin de capturer leurs looks. La première que j’ai photographiée portait une jolie robe marinière, un chapeau et des lunettes de soleil. Quand je lui demande son nom, je me rends compte que je ne connais qu’elle (virtuellement!), je la suis depuis des années: Delphine Desneiges, aka Deedee. Comment n’ai pas pu la reconnaitre? Les lunettes certainement. Puis j’étais lancée, j’ai enchainé les looks de rédacteurs, designers, étudiants, passionnés de mode… Silence, France Culture est en direct avec l’intervention de Jean-Pierre Blanc (JP Wight en anglais!), directeur de la Villa Noailles. Puis, une musique commence à retentir, place au concert! Petite Meller, les joues rougies au blush, arrive sur scène et nous emporte avec ses 2 musiciens dans un univers musical pop, habillée en body et Converse (marque partenaire du festival qui m’a offert une paire le dernier jour).Le lendemain c’est autour de Juliette Armanet de nous enchanter avec sa voix douce, son piano, et son humour. Coup de foudre immédiat pour elles deux et leurs musiques, coup de cœur confirmé pour le festival. Et puis pour Hyères aussi! Cette ville est hors du temps et vraiment belle avec son centre ville médiéval et ses petites rues qui grimpent qui grimpent (pour aller à la villa Noailles du centre je mettais 20 min, seulement 5 pour en redescendre :)). Les habitants sont adorables, tout le monde se salue dans la rue, même sans se connaitre. En bref, Hyères = coeur avec les doigts. Je reviendrai sans hésiter l’an prochain. En attendant, voici quelques photos, la suite viendra dans l’article suivant. Toutes mes photos sont à vendre au sein de l’agence de presse Abaca ou sur ma galerie de ventes.

Sur les photos:  Petite Meller (chanteuse), Clara Ponsot (comédienne), Eva-Maria (étudiante en mode), Michel (une figure à Hyères!), Juliette Armanet (chanteuse), Emma Artigues (étudiante), Lou-Ann Pi (étudiante), Pierre Hardy (designer), atelier bracelet Paco Rabanne, Lia Garguilo (model), Deedee (blogeuse/rédactrice), Charlotte Cargnello, Sophie Salekari, Valentine Gauthier, Lea Mattout (étudiante), Samia Ziadi (fashion designer), Myriam (étudiante en mode), Anais (étudiante), Van Zadeh, Mathilde Clt (blogueuse), Isabelle Ballu, Model wearing Wataru Tominaga, Alexandra Kahl (etudiante).

Hyères, Paca.Festival de Hyères 2016Festival de Hyères 2016hyeres streetstyleFestival de Hyères 2016Festival de Hyères 2016Street Style Festival de Hyeres 2016Festival de Hyères 2016Festival de Hyeres 2016Festival de Hyères 2016Street Style HyèresFestival de Hyères 2016Festival de Hyères 2016Street Style Festival de Hyeres 2016Festival de Hyères 2016Festival de Hyères 2016Festival de Hyeres 2016Festival de Hyères 2016Festival de Hyères 2016Street Style Festival de Hyeres 2016Festival de Hyères 2016Festival de Hyères 2016Street Style HyèresFestival de Hyères 2016Street Style Festival de Hyeres 2016